le 3 avril 2018, deuxième Forum Espae franco -coréen au siège parisen du CNES

Le président du GPE , le sénateur Jean-Marie Bockel, a participé au deuxième Forum franco-Coréen sur l’espace s’est tenu au siège du CNES le mardi 3 avril.


Le président du GPE , le sénateur Jean-Marie Bockel, a participé au deuxième Forum franco-Coréen sur l’espace s’est tenu au siège du CNES le mardi 3 avril 2018.

Lors de son intervention devant Mme Frédérique Vidal, Ministre de l’Enseignement supérieur, la Recherche et l’Innovation, M. Jean-Yves Le Gall, président du CNES , M. Fabien Penone, Ambassadeur de France à Séoul et les nombreux industriels présents , le président JM Bockel a tenu à remercier le CNES et l’Ambassade de France à Seoul pour la tenue du second Forum, soulignant "l’importance - pour les élus- qu’ils puissent soutenir les coopération internationales institutionnelles - entre le CNES et le Kari - et industrielles."

La première édition du Forum s’était tenue le 12 décembre 2016 à Séoul, à l’occasion des années croisées entre la France et la Corée. Il avait réuni une centaine de personnalités de haut niveau du secteur de l’industrie et de la recherche, tant françaises que Coréennes et avait été l’occasion de débattre ensemble des grands enjeux de demain auxquels le secteur spatial peut apporter des réponses : le changement climatique, l’innovation, la formation. Il avait aussi permis de confronter la politique spatiale de nos deux pays, de mettre en valeur la vivacité de nos industries et surtout poser les bases d’une coopération spatiale franco-coréenne dans le long terme.

La présence de M. Jean-Marie Bockel s’inscrit dans la continuité des actions du GPE.

Le GPE était en effet présent lors de la première édition avec une délégation composée de la ministre Geneviève Fioraso, du sénateur Alain Gournac et de la déléguée générale du GPE, Delphine Gillaizeau. Lors de ce déplacement en Corée le GPE avait activement participé au Forum en intervenant dans deux tables rondes et avait poursuivi la mission, en se rendant sur la base de lancement de Naro et en participant à des réunions – en marge du Forum –avec des parlementaires coréens.

Cette année, les échanges se sont poursuivis autour de la question des lanceurs et de l’industrie satellitaires en France et en Corée, ainsi que sur l’évolution des marchés des petits satellites et des services inhérents.

Un troisième rendez vous est d’ores et déjà programmé pour l’année prochaine à Séoul.

Le président du GPE , l’ancien ministre et sénateur Jean-Marie Bockel, a participé au deuxième Forum franco-Coréen sur l’espace s’est tenu au siège du CNES le mardi 3 avril lors d’une intervention devant Mme Frédérique Vidal, Ministre de l’Enseignement supérieur, la Recherche et l’Innovation, M. Jean-Yves Le Gall, président du CNES , M. Ambassadeur de France à Séoul, les PDG d’Airbus DS et de Thales Alenia Space.
La première édition du Forum s’était tenue le 12 décembre 2016 à Séoul, à l’occasion des années croisées entre la France et la Corée. Il avait réuni une centaine de personnalités de haut niveau du secteur de l’industrie et de la recherche, tant françaises que Coréennes et avait été l’occasion de débattre ensemble des grands enjeux de demain auxquels le secteur spatial peut apporter des réponses : le changement climatique, l’innovation, la formation. Il avait aussi permis de confronter la politique spatiale de nos deux pays, de mettre en valeur la vivacité de nos industries et surtout poser les bases d’une coopération spatiale franco-coréenne dans le long terme.
La présence de M. Jean-Marie Bockel s’inscrit dans la continuité des actions du GPE.
Le GPE était en effet présent lors de la première édition avec une délégation composée de la ministre Geneviève Fioraso, du sénateur Alain Gournac et de la déléguée générale du GPE, Delphine Gillaizeau. Lors de ce déplacement en Corée le GPE avait activement participé au Forum en intervenant dans deux tables rondes et avait poursuivi la mission, en se rendant sur la base de lancement de Naro et en participant à des réunions – en marge du Forum –avec des parlementaires coréens.

Cette année, les échanges se sont poursuivis autour de la question des lanceurs et de l’industrie satellitaires en France et en Corée, ainsi que sur l’évolution des marchés des petits satellites et des services inhérents.
Un troisième rendez vous est d’ores et déjà programmé pour l’année prochaine à Séoul.